text.skipToContent text.skipToNavigation
background-image

nouvelle ère, chroniques prémices von Bonacina, Isaura (eBook)

  • Erscheinungsdatum: 01.03.2016
  • Verlag: Books on Demand
eBook (ePUB)
4,49 €
inkl. gesetzl. MwSt.
Sofort per Download lieferbar

Online verfügbar

nouvelle ère, chroniques

Une histoire de vengeance où la bravoure se dispute à la haine... Dans les contrées d'un monde post-apocalyptique, après avoir survécu à une guerre sans merci, les humains qui croyaient être seuls habitants de leur planète, furent contraints de la partager avec une nouvelle race naissante mi-humaine, mi-animale : les hybrides, nés de l'évolution du chaos. Au-delà des apparences, la vengeance engendra un homme. Un souverain cruel, dirigeant du peuple humain, haïssant du plus profond de son être ces nouvelles créatures. Une lutte sans nom fut déclenchée par son règne. Une jeune rebelle hybride, aidé de compagnons, pourra faire tomber ce dirigeant et apporter la paix dans ce monde brisé. Hybride ou humain, la guerre ne fait que commencer. Qui survivra ? Née le 17 Décembre 1988, Isaura s'intéresse dès son plus jeune âge à l'écriture. Poursuivant des études en commerce, elle trouve toujours le temps de laisser vagabonder son imaginaire. C'est au travers de ses écrits qu'elle laisse transparaître ses sentiments, laissant le lecteur découvrir son univers foisonnant. Poèmes, nouvelles... tous les supports sont bons. Mais c'est avec " Nouvelle ère, chroniques " qu'elle nous démontre toute l'étendue de son talent.

Produktinformationen

    Format: ePUB
    Kopierschutz: watermark
    Seitenzahl: 266
    Erscheinungsdatum: 01.03.2016
    Sprache: Französisch
    ISBN: 9782810626557
    Verlag: Books on Demand
    Größe: 1103kBytes
Weiterlesen weniger lesen

nouvelle ère, chroniques

Chapitre II

"Découverte"
Léphyria

Extrait du journal audio de Léphyria:

28 Septembre 2257

22h02

Ah ! Ces hybrides toujours prêts à se faire la guerre ! Des animaux, de purs animaux ! Et je me surprends moi-même à dire ça... Ils peuvent participer à mon plan après tout, s'ils sont partants.

Eh oui, autant les empêcher de se faire tuer si je suis là pour tout régler.

Je suis la dernière de ma race ; le seul homme que j'ai aimé est décédé, alors pourquoi ne pas tenter ma chance à ce jeu idiot ? Personne ne connaît le fin mot de l'histoire, personne ne peut rien prédire à ce stade...

Je suis sur le chemin de mon appartement ; mes corbeaux m'ont rapporté quelques morceaux de viande fraîche volés sur les stands du marché. Aider à ma survie c'est contribuer à ma liberté ! Mais qui s'en soucie ? Seul ce Jayd m'a aidée ce matin, pourquoi ? Je ne le sais toujours pas. Tous m'ont vue en danger et personne n'a réagi ; dans ce monde tout semble normal, même dans le pire des cas. Souverain de pacotille, cet humain qui s'est proclamé roi de ce monde ! (Pff...)

Ça va changer, ça doit changer ! Et je vais faire de mon mieux pour les en convaincre, en éliminant l'homme responsable de la destruction des hybrides. L'homme responsable de l'anéantissement de ma race !

22h34

Je range quelques vêtements dans mon sac ; je dois établir un plan et leur en parler. Les barils de poudre sont restés chez Jayd. Je prends quelques armes et les notes sur mes recherches. Le reste de mes affaires est à " la grotte "3.

22h55

Le silence règne. Jayd s'est endormi sur le clavier de son ordinateur ; mon attention est attirée par un tatouage dans son cou. Je pose mon sac sur la table de soins. ( Fracas... )

" Oups... Désolé de te réveiller...

- Tu comptes t'installer ici ?

- Là où tu auras de la place pour moi.

- Tu as décidé de te rallier à nous ?

- Non, pas de me rallier, mais réussir mon plan ; donc au lieu de vous laisser vous faire tuer un par un, je suis venue solliciter votre aide.

- Tu n'as pas confiance en nous, affirma Éléane .

- La confiance se mérite, Éléane. Celle des hybrides se mesure...

- Et que comptes-tu faire ? Demanda-t-elle .

- Exterminer Altan, et faire de ce monde un monde libre pour tous, humains comme hybrides.

- Tu veux nous utiliser ! Hurla-t-elle .

- Fais un pas de plus Éléane, et tu regretteras de ne pas t'allier à moi... Tu peux me scruter autant que tu veux avec cet air dédaigneux, mais sache que lorsque je me bats ce n'est pas juste pour blesser... Je veux vous garder en vie ! C'est autre chose que d'utiliser quelqu'un, non ?!

- Éléane, intervint Jayd , montre-lui sa chambre.

- Bien ! "

23h12

" Eh bien ! Quelle charmante discussion ! Au moins je sais qu'Éléane ne me porte pas dans son coeur ! Nous avons traversé une bonne partie du château. Tous les murs sont vides, nus, ternes, dépourvus de tableau ou même de tapisserie. Les plafonds sont assez hauts, recouverts d'une couleur sombre, bleu nuit, d'où émane un sentiment de liberté. C'est une étrange sensation. Elle m'a laissée plantée là, me montrant du doigt la porte de ma chambre. Je n'ai toujours pas bougé. Mon coeur qui bat étonnement plus vite que la n

Weiterlesen weniger lesen

Kundenbewertungen