text.skipToContent text.skipToNavigation
background-image

Carrément à l'ouest De Toulon à Papeete par le Cap Horn. von Cornet, Claude (eBook)

  • Erscheinungsdatum: 04.04.2016
  • Verlag: Books on Demand
eBook (ePUB)
7,99 €
inkl. gesetzl. MwSt.
Sofort per Download lieferbar

Online verfügbar

Carrément à l'ouest

Ceci est le récit d'un rêve un peu fou qui se réalise : le tour du monde à la voile en passant par le Cap Horn. Après avoir usé nombre de voiles sur mers et océans, André et Claude, deux frères, ont attendu d'avoir le temps (et les moyens !) de concrétiser leur projet pour se lancer dans cette circumnavigation. Ce livre raconte la première partie de leur périple, de Toulon à Papeete. André et Claude partagent ici leurs expériences, heureuses et moins heureuses, durant ce voyage de plusieurs années, au gré des vents et de l'attrait des régions visitées. La suite, de Papeete vers la France par le Cap de Bonne Espérance, sera relatée au retour à Toulon... Claude est l'aîné des deux frères. Il navigue depuis sa plus lointaine enfance. Sa formation d'ingénieur dans le domaine de l'électronique et de l'informatique sera très utile pour l'équipement de navigation du bateau.

Produktinformationen

    Format: ePUB
    Kopierschutz: watermark
    Seitenzahl: 364
    Erscheinungsdatum: 04.04.2016
    Sprache: Französisch
    ISBN: 9782322021901
    Verlag: Books on Demand
    Größe: 15985kBytes
Weiterlesen weniger lesen

Carrément à l'ouest

2010-2013 : les préparatifs

Pour un tel périple, il nous faut un bon voilier et suffisamment grand pour être confortable. Nous nous décidons pour un voilier d'occasion pour limiter un peu les coûts. Bateau " classique " en résine et fibre de verre, ou plutôt à coque métallique 4 ? Pour notre projet, il faudra un voilier marin et rapide, construit selon des techniques éprouvées. Nous éliminons donc les voiliers en alu, trop lents à notre goût, ainsi que les quilles ou dérives relevables, sources de problèmes potentiels.

Le choix se porte assez vite sur l'un des derniers représentants de la longue famille des Centurions de chez Wauquiez. La réputation du chantier n'est plus à faire, à la fois pour le soin apporté à la construction et pour les aptitudes marines de leurs bateaux.

Petite recherche sur le web : quatre offres pour un Centurion 45 s, voilier de quatorze mètres aux lignes très pures qui nous a tout de suite attiré. Un en Belgique, un en Grèce, un autre aux USA et le dernier à Port Grimaud. Ce dernier est, avec l'américain, le mieux équipé. Une visite confirme la description de l'annonce. Malheureusement le prix est largement au-dessus de ce que nous avions l'intention d'investir... Mais heureusement pour nous, le bateau est en vente depuis un an, sans acheteurs : nous arrivons à négocier et ramener le prix dans les limites que nous nous étions fixées.

Et début 2010 nous voici propriétaires du voilier qui devrait nous aider à concrétiser nos rêves...

Nous brisons une tradition qui veut qu'en général on ne change pas le nom d'un navire, mais décidément, " César " ne nous emballe pas. Trop pompeux. Petit conseil de famille avec nos épouses : " Kousk Eol " sort du chapeau. C'était le nom de la maison de nos grands-parents sur le port de Ploumanac'h, orientée plein ouest, face au soleil couchant, soit kousk eol en Breton. En plus de tous les souvenirs attachés à ce nom (nous avons passé quasiment toutes nos vacances d'été dans cette maison, et c'est certainement là que notre passion pour la mer est née), il convient tout à fait à notre projet : c'est vers l'ouest que nous comptons partir !

Kousk Eol est en très bon état et relativement jeune : il est sorti du chantier en 2004, et a visiblement été très bien entretenu. Une expertise faite avant l'achat nous le confirme.

Il est aussi très bien équipé. Son mât de vingt mètres au-dessus de l'eau, avec haubanage en acier mono-fil et pataras sur vérins hydrauliques, supporte une voilure de 120 m2 au près. Une batterie de six winches dans le cockpit, plus deux autres au piano (dont un électrique) et un dernier en pied de mât sont un gage de manoeuvres facilitées, surtout que ce sont des Andersen, la Rolls des winches, en inox massif, inusables.

L'intérieur est très agréable et spacieux, avec beaucoup de boiseries. Un moteur Volvo de 55 CV en excellent état rassure pour les manoeuvres de port ou les jours sans vent. Et la très grande barre à roue est un gage de pilotage doux.

Les premières sorties autour de Toulon, son nouveau port d'attache, confirment les qualités nautiques de Kousk Eol : le bateau marche vite et bien ! Nous l'essayons dans des conditions variées de vent et de mer, jusqu'à soixante noeuds en Corse : pas de " trous " quelle que soit l'allure ! Et la qualité de la construction inspire confiance.

Durant trois ans, nous profiterons de Kousk Eol entre Toulon, la Corse et l'Italie, le temps qu'André soit lui aussi à la retraite. Et qui fait que nous fixons la date de départ de notre projet à juin 2013.

Nous ferons de magnifiques croisières en Méditerranée, en famille ou avec des amis. Nous passerons de nombreux week-ends entre les Îles d'Or (Porquerolles et Port-Cros en particulier) et Marseille.

Puis arrive le moment où la préparation du bat

Weiterlesen weniger lesen

Kundenbewertungen

    ALDI life eBooks: Die perfekte App zum Lesen von eBooks.

    Hier finden Sie alle Ihre eBooks und viele praktische Lesefunktionen.