text.skipToContent text.skipToNavigation
background-image

Le Chevalier d'Harmental von Dumas, Alexandre, der Ältere (eBook)

  • Verlag: Books on Demand
eBook (ePUB)
4,99 €
inkl. gesetzl. MwSt.
Sofort per Download lieferbar

Online verfügbar

Le Chevalier d'Harmental

Raoul d'Harmental, jeune aristocrate monté à Paris en 1711, est un aventurier plutôt susceptible et impétueux. S'étant illustré à la dernière victoire de Louis XIV, nommé colonel à cette occasion, d'Harmental se trouve après la mort du roi mêlé au conflit qui oppose le parti des princes légitimes et celui des bâtards. Philippe d'Orléans, prince légitime, est régent de France alors que Louis XV est encore enfant. Alexandre Dumas est un écrivain français né le 24 juillet 1802 à Villers-Cotterêts et mort le 5 décembre 1870 au hameau de Puys, ancienne commune de Neuville-lès-Dieppe, aujourd'hui intégrée à Dieppe.

Produktinformationen

    Format: ePUB
    Kopierschutz: watermark
    Seitenzahl: 671
    Sprache: Französisch
    ISBN: 9782322184132
    Verlag: Books on Demand
    Größe: 1327 kBytes
Weiterlesen weniger lesen

Le Chevalier d'Harmental

Chapitre 1

Le 22 mars de l'an de grâce 1718, jour de la micarême, un jeune

seigneur de haute mine, âgé de vingtsix à vingthuit ans, monté sur

un beau cheval d'Espagne, se tenait, vers les huit heures du matin, à

l'extrémité du pont Neuf qui aboutit au quai de l'École. Il était si

droit et si ferme en selle, qu'on eût dit qu'il avait été placé là en

sentinelle par le lieutenant général de la police du royaume, messire

Voyer d'Argenson.

Après une demiheure d'attente à peu près, pendant laquelle on le

vit plus d'une fois interroger des yeux avec impatience l'horloge de

la Samaritaine, son regard, errant jusquelà, parut s'arrêter avec

satisfaction sur un individu qui, débouchant de la place Dauphine, fit

demitour à droite et s'achemina de son côté.

Celui qui avait eu l'honneur d'attirer ainsi l'attention du jeune

cavalier était un grand gaillard de cinq pieds huit pouces, taillé en

pleine chair, portant au lieu de perruque une forêt de cheveux noirs

parsemée de quelques poils gris, vêtu d'un habit moitié bourgeois,

moitié militaire, orné d'un noeud d'épaule qui primitivement avait été

ponceau, et qui, à force d'être exposé à la pluie et au soleil, était

devenu jauneorange. Il était, en outre, armé d'une longue épée

passée en verrouil, et qui lui battait formidablement le gras des

jambes ; enfin, il était coiffé d'un chapeau autrefois garni d'une

plume et d'un galon, et qu'en souvenir sans doute de sa splendeur

passée, son maître portait tellement incliné sur l'oreille gauche, qu'il

semblait ne pouvoir rester dans cette position que par un miracle

d'équilibre.

3

Il y avait au reste dans la figure, dans la démarche, dans le port,

dans tout l'ensemble enfin de cet homme, qui paraissait âgé de

quarantecinq à quarantesix ans, et qui s'avançait tenant le haut du

pavé, se dandinant sur la hanche, frisant d'une main sa moustache et

Weiterlesen weniger lesen

Kundenbewertungen