text.skipToContent text.skipToNavigation

l'oiseau de kerguestenen von le marrec, jacques (eBook)

  • Erschienen: 14.09.2016
  • Verlag: Books on Demand
eBook (ePUB)
12,99 €
inkl. gesetzl. MwSt.
Sofort per Download lieferbar

Online verfügbar

l'oiseau de kerguestenen

Cette fiction met en scène une mésange charbonnière qui, mystérieusement se lie d'amitié avec un poilu du 62° Régiment d'Infanterie, basé alors à la caserne Bisson à Lorient (Morbihan). L'auteur s'inspira des récits de son grand-père pour nous emmener dans le temps et l'espace des champs de bataille de la Grande Guerre. Pourquoi cet oiseau nidifia t'il dans une douille d'obus ? Cette mort que les poilus craignaient, dirigeait leur conscience. Fort heureusement, ils trouvèrent l'écoute spirituelle d'aumôniers dont ils eurent grand besoin Ils vécurent à des degrés divers des aventures peu orthodoxes, certains connurent les camps de concentration, d'autres furent gravement blessés, beaucoup moururent. Si les corps de certains reçurent une sépulture de fortune, d'autres disparurent...L'âme de ces malheureux plane sur ces " terres sacrées ". Ceux qui revinrent dans l'espérance de leurs fantasmes furent déçus des changements qu'ils constatèrent. La Patrie reconnaissante leur réservait bien des surprises...Le danger n'était plus le bruit des canons, mais le choc des retrouvailles... Editeur : BoD-Books on Demand, 12/14 rond point des Champs Elysées, 75008 Paris, France Impression : BoD-Books on Demand, Norderstedt, Allemagne ISBN : 978-2-322-11256-2 Dépôt légal : août 2016

L'auteur est diplômé de l'Ecole Nationale de Santé Publique de Rennes. Il est membre actif du C.N.I.D.28 Comité national d'Information sur la drogue en Eure et Loir

Produktinformationen

    Größe: 320kBytes
    Herausgeber: Books on Demand
    Sprache: Französisch
    Seitenanzahl: 420
    Format: ePUB
    Kopierschutz: AdobeDRM
    Unterstützte Lesegerätegruppen: PC/MAC/eReader/Tablet
    ISBN: 9782322116485
    Erschienen: 14.09.2016
Weiterlesen weniger lesen

l'oiseau de kerguestenen

9 - La mobilisation

I maginez-vous l'état d'esprit dans lequel nous nous trouvions lors de la publication de l'Ordre de mobilisation ?

Vous connaissez aujourd'hui les bienfaits de l'Etat-Providence, il vous est donc impossible d'imaginer l'angoisse qui nous paralysait :

Marie-Anne mon épouse n'imaginait pas sa vie future, pas plus que mes parents qui vivaient sous notre toit. Immédiatement, la conversation s'anima autour de la guerre de 1870 que mon père avait vécue adolescent, alors âgé de 14 ans. Le traumatisme était encore présent mais de plus, son fils devait maintenant partir, lui âgé de 32 ans laissant une petite exploitation agricole entre les mains d'une jeune femme de 30 ans avec 3 enfants et deux vieillards. Mes parents l'étaient pour cette époque ; mon père décèdera en 1920, âgé seulement de 64 ans.

Nous n'avions pas à cette époque, bénéficié des bienfaits de la médecine, ni du confort financier de la protection sociale.

Comprenez-vous mieux maintenant notre état d'esprit !

Vers qui, à votre avis, cherchions-nous du réconfort ?

Dieu et ses Saints protecteurs parce que l'Ankou était toujours omni présent.

Quelle autre alternative avions-nous ?

L'Eglise et ses prêtres.

Les psychologues, les psychiatres, les psychothérapeutes et les assistantes sociales étaient inconnus de nous !

Chers lectrices et lecteurs, maintenant que vous nous connaissez un peu mieux, sachez que :

" De tout temps les hommes, pour quelque morceau de terre de plus ou de moins, sont convenus entre eux de se dépouiller, se bruler, se tuer, s'égorger les uns les autres ; et pour le faire plus ingénieusement et avec plus de sûreté, ils ont inventé de belles règles qu'on appelle l'art militaire."

C'est Jean de La Bruyère (1645-1696)- qui écrivait cela dans les Caractères, Du souverain ou de la république.

Déjà à cette époque, les stratèges et les tacticiens militaires s'ingéniaient de savoir comment détruire l'humanité, avec un armement individuel, mais les généraux de 1914 eurent à leur disposition des armes conventionnelles et nouvelles que nous ne soupçonnions même pas lorsque nous sommes partis rejoindre notre caserne d'affectation.

Je vous en dirai plus lorsque nous entrerons dans le développement du sujet.

La presse que vous lisez est variée et technique. Elle n'était pas à notre portée dans notre Pays Pourlet !

Mais sachez que nous allions à la rencontre d'un monde nouveau, insoupçonnable, aussi bien pour nous que pour nos chefs. Nous découvrîmes au fil du temps ce que la technologie apporta ou détruisit, au nom de la science !

Fort heureusement l'Esprit domine la matière.

Reprenons notre sujet principal.

L'ordre de mobilisation était sans équivoque. Il nous ordonnait d'obéir aux prescriptions du fascicule de mobilisation placées dans le livret militaire.

Pour faire simple, je devais rejoindre la caserne Bisson à Lorient pour être intégré au 62ème Régiment d'Infanterie. Il ne m'était pas étranger, j'avais déjà effectué des périodes de réserviste.

Avec mon père Albin, nous quittâmes précipitamment notre travail de la moisson pour rejoindre la chapelle Saint-Maurice dont la cloche sonnait le tocsin. Nous y arrivâmes et nous fûmes rejoints par nos voisins des hameaux de Kerascouët, Kerguestenen et Le Gairgair, tous du village de Saint-Maurice ; les souvenirs de 1870 refirent surface. Des mots étranges furent entendus par Jeanne-Louise et Louis mes deux enfants en bas-âge :

Prussiens, guerre, mobilisation !

C'était un grand malheur, qu'allons-nous devenir si Papa doit partir demanda Louis ?

Il avait alors un peu plus de 3 ans ; son insouciance se transformait en angoisse.

Une vie nouvelle comme

Weiterlesen weniger lesen

Kundenbewertungen

    ALDI life eBooks: Die perfekte App zum Lesen von eBooks.

    Hier finden Sie alle Ihre eBooks und viele praktische Lesefunktionen.