text.skipToContent text.skipToNavigation
background-image

Quand la musique prend corps von Desroches, Monique (eBook)

  • Erscheinungsdatum: 22.05.2014
  • Verlag: Les Presses de l'Université de Montréal
eBook (ePUB)
17,99 €
inkl. gesetzl. MwSt.
Sofort per Download lieferbar

Online verfügbar

Quand la musique prend corps

La musique entretient des liens indissociables avec le corps. Toutefois, les recherches portant sur ce couple fondateur sont rarissimes. Point de départ et d'arrivée de la médiation musicale, le corps est un lieu d'expression et de communication, de techniques, de production de sons et de mouvements et mérite toute l'attention que les auteurs de ce livre - musicologues, interprètes et philosophes - lui prêtent. Du timbre vocal à la chorégraphie cultuelle, en passant par la position des doigts sur un clavier ou sur des cordes, cet ouvrage aborde plusieurs thèmes qui intéresseront grandement les musiciens, les danseurs et tous ceux que la question du corps dans l'art interpelle.

Produktinformationen

    Format: ePUB
    Kopierschutz: watermark
    Seitenzahl: 390
    Erscheinungsdatum: 22.05.2014
    Sprache: Französisch
    ISBN: 9782760633827
    Verlag: Les Presses de l'Université de Montréal
    Größe: 2950kBytes
Weiterlesen weniger lesen

Quand la musique prend corps

Introduction

Monique Desroches, Sophie Stévance et Serge Lacasse

Ce livre aborde un thème qui peut sembler une évidence comme objet d'étude en musique, du moins en ce qui concerne la musicologie et l'ethnomusicologie; pourtant, il a rarement été analysé de façon systématique: le corps 1 . Pour y parvenir, nous avons réuni des chercheurs en musique qui s'intéressent à ce sujet selon diverses perspectives. Lieu de tensions, d'idéologies et de valeurs qui souvent s'opposent de manière radicale: condamné (de Platon à Derrida) ou célébré (d'Épicure à Onfray), le corps est pourtant incontournable en musique. Lieu d'expressions, de techniques, de productions sonores et de mouvements, il est ici envisagé comme le point de départ et d'arrivée de la médiation musicale. Les modalités de cette rencontre entre corps et sons musicaux constituent l'objet de cet ouvrage collectif.

Les auteurs s'appuient sur le principe suivant: toute musique est plus qu'un ordonnancement de données à caractère sonore. Elle est également geste vocal ou instrumental, communication entre musiciens et avec le public, et dans bien des cas, elle intègre la danse. Animés par la volonté d'approfondir la place du corps dans l'analyse musicale et son incidence dans la compréhension des musiques, notamment en matière de stylistique et d'esthétique, les trois laboratoires organisateurs - le Laboratoire d'ethnomusicologie et d'organologie (LEO), le Groupe de recherche-création en musique (GRECEM) et le Laboratoire audionumérique de recherche et de création (LARC), trois laboratoires membres de l'OICRM -, ont d'abord tenu des Journées d'étude qui se sont déroulées en janvier 2013 à l'Université de Montréal et à l'Université Laval. Ces journées ont rassemblé une vingtaine de chercheurs d'horizons divers - ethnomusicologues, musicologues, interprètes, philosophes -, qui partageaient un intérêt pour cette thématique. Cet ouvrage regroupant vingt contributions représente l'aboutissement de ces journées.

À cette fin, les auteurs de ce collectif explorent notamment différents volets du corps musiquant. Les regards posés sur la thématique sont multiples. Certains chercheurs examinent le timbre vocal d'un répertoire spécifique; d'autres s'intéressent à la position des doigts et des mains sur le clavier ou sur les cordes de luths ou de vièles; d'autres encore se penchent sur la gestuelle ou la chorégraphie de la danse. Réunir tous ces regards tend à dépasser, sans toutefois l'omettre, le niveau formel de l'oeuvre-objet - celui de l'harmonie, de la mélodie, de la structure des pièces musicales, par exemple - pour atteindre la performance ou la mise en acte du texte musical. En ethnomusicologie, cette approche se distingue des analyses des premiers chercheurs de la discipline qui, en s'appuyant sur une conception de la musique en tant qu'objet sonore (notamment les chercheurs de l'École de Berlin de la fin du XIXe siècle), transformaient les enregistrements de terrain en objets de transcription musicale à partir desquels on édifiait un système musical. Envisagée comme une performance, la musique ouvre l'objet d'étude en reliant de manière indissociable et dynamique l'objet sonore, les stratégies de production, les conduites d'attentes et d'écoute, la gestuelle et les agents humains, de manière à faire de la performance une pratique et un évènement.

De manière globale, les auteurs tentent de répondre aux questions suivantes: existe-t-il des syntaxes corporelles qui caractérisent tout particulièrement certaines pratiques, certaines interprétations de répertoires? Dans l'affirmative, comment procéder pour les mettre en exergue? Et en fin de compte, que révèle de nouveau cette insertion du corps dans les analyses?

Dans cette phénoménologie de la production et de la réception, il revient au chercheur de mettre en lumière des opérateurs relatifs au corps et qui interviennent

Weiterlesen weniger lesen

Kundenbewertungen

    ALDI life eBooks: Die perfekte App zum Lesen von eBooks.

    Hier finden Sie alle Ihre eBooks und viele praktische Lesefunktionen.