text.skipToContent text.skipToNavigation
background-image

L'emballage ce bel inconnu von Fontaine, Michel (eBook)

  • Erscheinungsdatum: 26.08.2016
  • Verlag: Books on Demand
eBook (ePUB)
19,99 €
inkl. gesetzl. MwSt.
Sofort per Download lieferbar

Online verfügbar

L'emballage ce bel inconnu

Biodégradable - Connecté - Conservation - Consigne - Digital - Développement Durable - Écoconception - E-Commerce - Economie Circulaire - Gaspillage - Prévention - Performance Economique - Recyclage - Santé humaine - Sécurité produit - Seniors - Suremballages - Vrac - ... autant de sujets pour lesquels chacun se pose des questions à propos des emballages. La plupart des citoyens consommateurs ignorent tout des emballages qui les entourent. En fait ils ne les voient plus tant les emballages sont cachés au service des produits qu'ils contiennent. Quand le citoyen trie les emballages devenus vides, il n'imagine pas un seul instant le pourquoi et le comment de leur parcours. Cet ouvrage est donc résolument PÉDAGOGIQUE. Il doit permettre à chaque lecteur de trouver des réponses claires à ses questions, de regarder d'un ?il nouveau et non partisan ce compagnon méconnu de sa vie de tous les jours. Ce bel inconnu.

Diplômé de l'Ecole Centrale de Lyon, Michel Fontaine a fait toute sa carrière dans le Groupe L'Oréal jusqu'en 2010. Il a occupé différents postes industriels puis il a été en charge durant les 20 dernières années en charge de la direction internationale du packaging et du développement produit. Il est depuis 6 ans Président du CNE, Conseil National de l'Emballage. Spécialiste de l'emballage des produits, il est également expert en innovation produit, en propriété industrielle et en développement durable.

Produktinformationen

    Format: ePUB
    Kopierschutz: watermark
    Seitenzahl: 236
    Erscheinungsdatum: 26.08.2016
    Sprache: Französisch
    ISBN: 9782322115846
    Verlag: Books on Demand
    Größe: 327kBytes
Weiterlesen weniger lesen

L'emballage ce bel inconnu

DES EMBALLAGES POUR QUOI FAIRE ?

La première question, question essentielle d'ailleurs, est de se demander pourquoi l'homme utilise des emballages ?

Coluche disait avec humour : " Dites-nous ce dont vous avez besoin et on vous apprendra à vous en passer !!!"

Est-ce que c'est aussi simple que cela pour les emballages ?

A-t-on besoin des emballages ? A QUOI CA SERT ?

Je vais prendre pour répondre à cette question l'exemple de la nourriture (et des boissons) qui représentent dans les pays développés environ 70% du tonnage des emballages dits " ménagers ", ceux jetés après usage par chaque citoyen.

L'homme tout au long de l'évolution qu'il a connue au cours des siècles a eu à faire face à deux enjeux fondamentaux pour sa nourriture et donc sa survie: la production et la conservation de ses aliments.

Prenons tout d'abord la conservation. Du chasseur-cueilleur du début qui consommait immédiatement ce qu'il produisait, l'homme est devenu petit à petit " cultivateur " et éleveur.

Ses productions se faisaient alors au gré des récoltes et des abattages quand dans le même temps il visait une consommation la plus régulière possible.

Dit autrement, l'homme a eu besoin de réconcilier une consommation étalée au fil des jours et une production par nature plutôt discontinue.

Dès ce moment et sauf à perdre de la nourriture, il a été amené à stocker ce qu'il ne mangeait pas immédiatement et qui serait irrémédiablement perdu s'il ne faisait rien.

Les emballages étaient nés.

Du besoin de conserver et de protéger la nourriture des intempéries et des prédateurs de tous genres.

Nous récoltons en été quelques dizaines de kilos de framboises et en faisons de la confiture ou de la gelée. Les bocaux et leurs fermetures viennent tout naturellement assurer le " job " et nous permettre une consommation quand nous le désirons, étalée sur l'année.

Des études répétées de la FAO (organisation mondiale des Nations Unies pour la nourriture et l'agriculture) soulignent d'ailleurs combien les pays en voie de développement perdent de la nourriture potentielle pour leurs habitants faute d'avoir pu la mettre correctement à l'abri.

Des chiffres récents parlent de 30% de l'agriculture mondiale qui serait perdue faute d'avoir été conservée.

Nous y reviendrons plus loin mais il apparait déjà évident que l'emballage pour ces pays pourrait jouer le même rôle que dans les pays développés, un rôle important dans le traitement de ces pertes abyssales.

Le deuxième enjeu est lié à la production elle-même.

Les hommes se sont petit à petit spécialisés dans leur travail et dans leur production. Au Moyen Age, plus de 95% de la population travaillait pour se nourrir (mal) et pour nourrir (mieux) les quelques % restant. Il est probable que pour les 95% qui produisaient, ce qu'ils consommaient eux-mêmes avait besoin de peu d'emballages au-delà de la conservation.

Pour les 5% restant qui vivaient en ville ou dans les châteaux, les produits étaient déjà emballés afin d'être transportés.

En 1900, 50% de la population active était encore " agricole ".

En 2015, moins de 5% des actifs dans les pays développés de l'Europe de l'Ouest suffisent pour produire les éléments de base de la nourriture à destination de la totalité de la population Sans compter qu'une partie de cette production part à l'exportation !

Le progrès technologique et l'industrialisation sont passés par là...

Ce qui veut dire que la production des ingrédients de base de la nourriture (faite par moins de 5% de la population) est structurellement déconnectée dans le temps et dans l'espace de la consommation finale (faite par 100%).

Au-delà donc de l'enjeu " conservation "

Weiterlesen weniger lesen

Kundenbewertungen